+ 32 472 59 59 35      

         sophie.hougardy@voies-du-corps.com  

      Prendre contact

Imbolc 1

Imbolc, la transition naturelle vers l'An Neuf

838 gettyimages 460712793Libérer l’énergie du véritable Nouvel An

Chaque année, alors que la terre tourne autour du soleil, un calendrier organique émerge. 

Que l’humanité le veuille ou non, nous sommes obligés de vivre en accord avec ce calendrier. Au fil des siècles nous avons établi les rythmes de notre quotidien selon cette horloge céleste. 

Bien que différentes cultures aient interprété les rythmes naturels de différentes manières, tous les moments de notre vie - des grandes fêtes religieuses au jour où nous établissons nos fiches d'impôt sur le revenu - ont leur reflet dans le ciel. 

Le 2 février, le festival celtique Imbolc, est l’un des huit grands points de passage du mouvement des sphères célestes en rapport avec la planète Terre.

Comme nous allons le voir, Imbolc est vraiment le moment le plus naturel pour célébrer l'avènement de la nouvelle année. 

Les anciens Celtes désignaient cette période précédant Imbolc comme le temps de la « Lune de glace » et la considéraient comme le moment le plus puissant pour semer les graines des rêves futurs.

Illustration du système solaire, vue d'artiste réalisée à l'ordinateur• Crédits :  SCIEPRO - Getty

 

La toile d'Arachne : mauvaise augure pour certains

Il existe de nombreuses façons de calculer les calendriers. Différentes cultures se sont appuyées sur diverses méthodes et mathématiques. Cependant, les plus grandes vérités ont tendance à se refléter dans les mythes laissés par nos ancêtres. 

Un de ces mythes concerne l’araignée et sa toile. Les araignées ont toujours été connectées aux calendriers et ce pour diverses raisons – la principale étant peut-être qu’elles ont huit pattes. Elles représentent les huit divisions naturelles de la plupart des systèmes de calendrier humain. L’araignée est aussi intimement liée à la figure de la Déesse qui tisse la toile du temps et de la matière : Arachne. Symbole de la déesse-araignée dans de nombreuses cultures, elle est également profondément liée à la lune, car Arachne représente le treizième signe du zodiaque et les treize lunes de l’année lunaire.

Le chiffre treize, malgré sa mauvaise réputation dans le folklore (peut-être en raison de la 13e carte dans le jeu de tarot étant la carte de la « mort »), est en fait le nombre de la transformation et du renouvellement. 

Traditionnellement, la treizième personne représente le maître, ou le centre du cercle des douze, symbolisé en Occident par la figure du Christ au milieu des douze disciples. 

Pour passer à travers l’illusion du tissage du temps et de l’espace, il nous faut braver Arachne, la déesse assise au centre de la toile – et il nous faut « mourir » à notre petit soi et embrasser la vie plus large du Soi Supérieur.

Tous ces thèmes sont profondément liés à Imbolc, le festival du 2 février. 

Imbolc est depuis longtemps un festival associé au pouvoir fertile de la Déesse (le mot « imbolc » signifie littéralement « lait de brebis »).

Dans la synthèse des clefs génétiques ou des portes du Human Design, nous trouvons également un calendrier naturel qui dispose les hexagrammes du Yi King (les 64 clefs de génétiques) autour de la roue du zodiaque. 

Dans ce calendrier, en cohérence avec ce qui précède, nous voyons le soleil se déplacer dans la 13e Clef Génétique /Porte de Yi King à chaque Imbolc, aux alentours du 2 février. 

Photo by Jene Yeo on Unsplash

La clef génétique 13 - Codon de la Fraternité/ de la Communion : il appartient au cercle codon de la Purification

Le nom traditionnel donné par les Chinois au 13e hexagramme du Yi King est « La Communauté avec les Hommes ». 

Selon les clefs génétiques, cela concerne le grand Siddhi de l’Empathie et le Don du Discernement. Community unsplash

Il s’agit d’apprécier et de bénéficier de la camaraderie en racontant et en écoutant des histoires. C’est pourquoi ce festival est traditionnellement une période de narration, où les tribus ou les familles se rassemblent en cercle autour des feux et entendent les aînés raconter les histoires et les fables d’autrefois. 

Chacune des fêtes dites transversales (leurs noms celtiques sont : Imbolc, Beltane, Samhain et Lughnasadh) est traditionnellement une fête du feu. 

Imbolc concerne particulièrement le feu intérieur – symbolisé par les premières lueurs du printemps et la montée de la sève précoce. Dans la tradition chrétienne, on l’appelle « Candelmas »/ Chandeleur parce qu’il est d’usage d’allumer des bougies au nom de la Vierge Marie.

Février est l’un des mois les plus froids de l’hémisphère nord. Même si la sève s'élève et les premières bourgeons de printemps surgissent à travers la neige, le froid s'accentue souvent en cette période. 

Aux États-Unis, cet ancien festival est actuellement connu comme le "Jour de la marmotte", car il est en lien avec les créatures qui vivent sous terre et leur évidente capacité à prédire à travers leur comportement la tournure que prend la météo .

En raison des forces formidables concentrées dans la terre à ce moment, il y a une pression énorme qui s’accumule sur les plans intérieurs, même si on ne peut pas encore la voir sur les plans extérieurs. 

Il s'agit dès lors d'un temps de travail intérieur profond où les graines au potentiel énorme peuvent être semées. 

En substance, Imbolc est une fête intérieure, et la communion à laquelle invite l’anneau/le cercle codon est une communion intérieure, dans laquelle les êtres des plans supérieurs rassemblent collectivement leurs pouvoirs et les dirigent vers le centre de leurs grands plans circulaires. Nous incarnons ces forces cosmiques en nous rassemblant dans le silence et en honorant ce qui est caché et secret. C’est pourquoi nous célébrons les Déesses féminines en cette période, car elles représentent ce qui est caché, mais aussi ce qui émergera un jour.

Photo by Mike Erskine on Unsplash

Comment utiliser la "Lune de Glace"

Le travail intérieur qui se fait pendant la période menant à la fin de la Lune de Glace (de Noël au début de février)détermine toujours quel genre d’été nous aurons. Cela peut être confirmé par l’expérience personnelle. Quels que soient les plans que nous avons pour l’été, nous devrions les semer en ces temps. 

Fe te celte imbolcPlus la concentration intérieure et la purification sont intenses, plus la percée de cette énergie est puissante lorsqu’elle jaillit en été. 

L’été représente une énergie qui a déjà été prédéterminée au cours de la période de la Lune de glace. 

La période de la Lune de glace est donc sans aucun doute l’une des périodes les plus puissantes de l’année. 

Les principes du Divin Féminin sont sans égal dans l’univers.

Le 13e Don, dans le Spectre de Conscience des Clefs Génétiques, représente le Don de Discernement. 

Tout dépend de la longueur d’onde à laquelle nous sommes connectés pendant cette période. La plupart de l’humanité (dans l’hémisphère nord) trouve les premiers mois de l’année une période déprimante, et cherche souvent à y échapper de toutes sortes de façons. 

Il y a un puissant conditionnement collectif à être capturés dans des formes négatives de penser pendant cette période, ce qui peut très facilement nous faire perdre le cap de notre véritable aspiration. 

En cette période, le meilleur conseil est de nous fermer à nos perceptions extérieures, ET d’ouvrir nos sens intérieurs aussi largement que possible. 

L’écoute intérieure mène à un état supérieur – un état empathique. 

La véritable empathie consiste à entrer au centre de la toile d’araignée et à écouter, comme l’araignée écoute à travers les vibrations de sa toile, les fréquences des mondes supérieurs. Elles sont à leurs plus hautes et puissantes fréquences en cette période.

Image relayée à partir du site : www.sacrednature.earth/fr/accueil

 

L’art de l’écoute

Écouter vraiment, c’est écouter intérieurement, et perfectionner cet art. C’est devenir complètement vide. 

Seul celui qui est vide peut recevoir les secrets et les révélations du monde intérieur. Il s’agit de devenir témoin. 

Tout comme le treize symbolise le centre du cercle, nous avons à écouter depuis notre centre : cela signifie que nous devons résister à la tentation de nous distraire. 

Lorsque nous perfectionnons cet art de l’écoute intérieure, nous devenons comme une belle coquille, à travers laquelle l’univers entier peut vibrer, résonner et être entendu.

Bienvenue dans la vraie nouvelle année

Quand nous regardons la Roue de la Vie et ses 64 divisions de 6 lignes - les 64 hexagrammes -, nous avons à comprendre que c’est à la fois une horloge génétique et une horloge céleste que nous contemplons. 

Elle est céleste par le I'Ching ou Yi King composé de 64 hexagrammes ou "portes" en Human Design

La sous-structure de l’ADN est quant à elle constituée de 64 groupes chimiques ou « codons ». Chacun de ces codons est composé de 6 groupes d'acides aminés. Chacun de ces codons correspond à un hexagramme du I'Ching /porte en Human design.

En utilisant cette "horloge", nous pouvons donc voir quand la nouvelle année débute vraiment. En effet, toute vie sur notre planète est génétiquement programmée pour se réveiller en même temps – cela arrive lorsque le mouvement du soleil traverse la 41e clef génétique ou hexagramme de la roue. En ce moment précis, chaque année, toute vie sur notre planète commence un nouveau cycle. Cela se produit, plus ou moins, le 21 ou 22 janvier de chaque année. 

Le 41e hexagramme correspond au codon initiateur de notre génétique – la lettre majuscule au début de chaque phrase génétique.

La tradition de poser nos résolutions du Nouvel An est basée sur les processus naturels de la vie. 

Au fur et à mesure que la vie évolue, embrassant des formes de conscience de plus en plus élevées, elle doit toujours commencer par abandonner quelque chose, renoncer à un élément, aspect, attitude... The wheel of the year

Cependant, le calendrier naturel de ces rituels a été oublié, en Occident du moins. 

Le Nouvel An chinois de février est un calendrier beaucoup plus harmonisé au rythmes naturels que notre version occidentale. 

Le placement actuel du jour de l’An au 1 janvier est profondément contre nature. 

Le soleil du 21 janvier au 2 février traverse les clefs génétiques 41, 19, puis la 13e dans la roue de la vie. 

La clef génétique 41 est le nouveau rêve (Émanation), la 19 est le lâcher prise de l’ancienne forme (Sacrifice) et le 13 (Imbolc) représente la mort réelle et la transformation en une forme supérieure. 

Tout ce processus aboutit ensuite à la 49e Clé Génétique (Renaissance). 

C’est une période de l’année incroyablement puissante et féconde. Nos ancêtres la connaissaient bien et la célébraient. 

Donc, si nous avons des intention de Nouvel An à poser, oublions la veille du Nouvel An occidental. 

Utilisons plutôt le temps qui précède Imbolc pour écouter intérieurement les impulsions secrètes de l’Univers et ses désirs. 

Allumons un feu la nuit avant Imbolc, et brûlons nos habitudes délétères. 

Parce que quand vient Imbolc, la Déesse apparaît avec elle, et ce qu’elle apporte est d’une valeur inestimable pour ceux qui sont prêts à écouter – elle apporte le potentiel d’une transformation impressionnante en une réalité plus élevée et plus évoluée.

Merveilleuse année à toutes et tous…

Sophie Hougardy

Texte librement traduit et adapté des enseignements de Richard Rudd 

Je suis en formation permanente auprès de Richard Rudd. Né le 7 septembre 1967, Richard Rudd est un mystique anglais, auteur, poète et professeur spirituel international. Il est l’auteur du premier tome spirituel, "The Gene Keys" et "The Art of Contemplation", ainsi que de plusieurs autres livres, cours et séries audio.

Article HD Conscience Rythmes Lois Naturelles Lois Ontologiques