+ 32 472 59 59 35      

         sophie.hougardy@voies-du-corps.com  

      Prendre contact

Article

  • Imbolc, la transition naturelle vers l'An Neuf

    838 gettyimages 460712793Libérer l’énergie du véritable Nouvel An

    Chaque année, alors que la terre tourne autour du soleil, un calendrier organique émerge. 

    Que l’humanité le veuille ou non, nous sommes obligés de vivre en accord avec ce calendrier. Au fil des siècles nous avons établi les rythmes de notre quotidien selon cette horloge céleste. 

    Bien que différentes cultures aient interprété les rythmes naturels de différentes manières, tous les moments de notre vie - des grandes fêtes religieuses au jour où nous établissons nos fiches d'impôt sur le revenu - ont leur reflet dans le ciel. 

    Le 2 février, le festival celtique Imbolc, est l’un des huit grands points de passage du mouvement des sphères célestes en rapport avec la planète Terre.

    Comme nous allons le voir, Imbolc est vraiment le moment le plus naturel pour célébrer l'avènement de la nouvelle année. 

    Les anciens Celtes désignaient cette période précédant Imbolc comme le temps de la « Lune de glace » et la considéraient comme le moment le plus puissant pour semer les graines des rêves futurs.

    Illustration du système solaire, vue d'artiste réalisée à l'ordinateur• Crédits :  SCIEPRO - Getty

     

    Lire la suite

  • Yoga, Maternité & Naissances

    • Par
    • Le lundi, 25 mai 2015
    • Dans Yoga

    EsquisseDes femmes au ventre franchement arrondi ou à peine s'installent sur les tapis disposés en cercle dans le salon qui accueille le cours de yoga prénatal. Aujourd'hui le temps est plus cru et le poêle à pellets bourdonne délicatement pour habiller la pièce de chaleur. Des bougies font onduler leur lumière au sol. Un parfum d'encens naturel se diffuse discrètement depuis la pièce connexe d'où son bâtonnet se consume pour ne pas nuire, ni écœurer.

    Ce soir, nous accueillons une nouvelle participante, Géraldine C.
    Géraldine nous apprend qu'elle en est à la 18ième semaine de conception. Elle est déjà maman d'une petite fille de bientôt trois ans. Elle témoigne à quel point cette grossesse diffère de la première où elle pouvait davantage se consacrer à l'accueil de son bébé et de sa nouvelle maternité alors que maintenant « ce temps ne lui appartient plus ». C’est la raison principale qui l’a incitée à s’inscrire à un cours de yoga prénatal : s’accorder un moment à elle, prendre un temps, plein et conscient, pour se relier à son nouveau bébé et préparer sa naissance. D'une famille alors « en devenir », Géraldine, son homme et sa fille sont en train de vivre la métamorphose vers une « famille nombreuse »... avec un lot de nouvelles réalités auxquelles chacun aura à naître... Autant pour les idées toutes faites du style : « Tu verras, un deuxième, cela ne change presque rien! »! Autour d'elle l'écoute est attentive... Les « plusieurs fois mamans » opinent, les  « mamans pour la première fois » comprennent davantage la nécessité d'être présentes à chaque instant qui est...quel qu'il soit.

    Les cinq autres femmes s'expriment à leur tour. Elles se présentent à Géraldine, informent de l'avancement de leur grossesse, échangent, si elles le souhaitent, sur des événements heureux ou moins faciles de leur quotidien. Les partages sont légers ou plus profonds, et même quand les vécus sont difficiles, toutes savent qu'elles seront entendues. Parfois même, elles seront inspirées par les participantes qui vivent des choses similaires.

    Je m'enquiers des douleurs ou inconforts particuliers à prendre en compte dans la séance. Puis, chacune se relie au vaste royaume de son intériorité, d'abord guidée par son propre silence...

    Nous sommes toutes là, ... à nous laisser imprégner par ce qui se présente à soi... : les sons, l'atmosphère telle que ressentie par chacune, des pensées, des émotions peut-être, ... le bébé que le ventre abrite...

    Chacune est progressivement enracinée par et dans sa respiration... Nos souffles se font écho...et, peu à peu, imperceptiblement nous relient...

    Seulement alors, ma voix s'élève pour proposer un cheminement et les postures du jour, de cette séance-ci, de ce moment-ci...

    Lire la suite